BENZOPHÉNONE 1, 2, 3 ET 4

 

1. QU'EST-CE QUE LA BENZOPHÉNONE ET QUEL EST SON USAGE ?
 

  • La benzophénone est un composé chimique organique se présentant comme un solide blanc très soluble dans la plupart des solvants organiques et classé parmi les kétones. Les benzophénones (BP) sont numérotées de 1 à 12 et correspondent à des dérivés de la 2-hydroxybenzophénone. Identification CAS : Benzophénone 119-61-9 ; Benzophénone 2 : 131-55-5 ; benzophénone 3 : 131-57-7 ; Benzophénone 4 : 4065-45-6.
  • Elles figurent dans la base de données européenne « CosIng » des substances susceptibles d’être utilisées dans les produits cosmétiques. Les BP sont utilisées comme filtre solaire pour la peau ou pour protéger les couleurs de la photo dégradation, les odeurs et les substances actives des cosmétiques.
  • Elles sont présentes dans les produits cosmétiques en tant qu’anti-UVA dans les crèmes solaires et les crèmes antivieillissement, dans certains produits capillaires mais aussi dans l’industrie des parfums.
  • Focus benzophénone 3 : Egalement appelée oxybenzone, la benzophénone 3 est l'un des trois filtres UV les plus courants. En effet, elle bloque les UVB et quelques UVA (les courts). Elle est devenue dans les années 2000 l'allergène le plus commun trouvé dans les crèmes solaires. Selon des recherches du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le corps de 97 % des Américains était « contaminé » par cette molécule en 2003. Les controverses portent donc principalement sur cette subtance.

2. QUELLES SONT LES CONTROVERSES ASSOCIÉES ?

Avis scientifiques : la benzophénone est suspectée d’être une substance cancérigène avec un risque de toxicité environnementale élevé

  • Reconnue et listée cancérigène par la Californie et depuis listée sur le Proposition 65 (OEHHA, Prop 65, 2012)
  • Substance irritante pour les yeux, la peau et les voies respiratoires (INRS, 2003)
  • Substance et ses dérivés reconnus allergènes et photo allergéniques (allergène de l’année selon l’American Contact Dermatitis Society, 2014)
  • Perturbe le système immunitaire et peut causer des allergies chez les enfants (Journal of Allergy and Clinical Immunology, juin 2012)
  • Suspectée persistante dans l’environnement (Environment Canada Domestic Substance List)

Focus sur la benzophénone 3 : La controverse sanitaire concernant la benzophénone 3 porte sur son caractère photo allergénique, allergène, mutagène, de perturbation endocrinienne avec des effets reprotoxiques ou encore son caractère écotoxique.

  • L’AFSSAPS recommande de restreindre son utilisation à la concentration maximale de 6% dans les produits cosmétiques pour adultes et de ne pas l’utiliser dans ceux pour enfants car l’innocuité n’est pas garantie. En tant que protecteur des formules, la concentration maximale recommandée est de 0,5%.
  • Plusieurs études ont montré que la dispersion dans l’environnement de la benzophénone 3 dans les mers et océans est reliée aux phénomènes de blanchissement des coraux et de mortalité massive du corail.

Une réglementation en cours de révision

  • Autorisée dans les parfums (IFRA, 2008) et dans les produits cosmétiques sans restriction (Règlement (CE) 1223/2009).
  • 3 dérivés de la benzophénone sont listés PE (dérivés -1, -2,-3) dans la Sin List de REACH (octobre 2016) et 3 autres soumis à des restrictions d’usage (dérivés -3,-4,-10)

Focus sur la benzophénone 3 :

  • La réglementation européenne autorise l’utilisation de la benzophénone-3 à une concentration maximale de 10 % en tant que filtre UV dans les produits cosmétiques (Annexe VII de la Directive Cosmétique, partie 1 (“List of permitted UV filters which cosmetic products may contain”).
  • En juin 2016, Commission européenne a transmis à l'OMC un projet de règlement destiné à amender l'Annexe VI (Filtres UV) du Règlement Cosmétiques 1223/2009. Au programme : la diminution de la concentration maximale autorisée du Benzophenone-3 dans les produits cosmétiques.

La controverse sociétale est forte et principalement focalisée sur son utilisation dans les produits solaires

  • Les associations de consommateurs (UFC-Que Choisir, 60 millions de consommateurs…) recommandent vivement d’éviter les produits contenant de la benzophénone, notamment l’oxybenzone, qu’ils considèrent être perturbateurs endocriniens, allergisants et écotoxiques dans les produits solaires.
  • Selon EWG, 80% des crèmes solaires ne remplissent pas leur rôle et contiennent des produits inquiétants (toxiques pour l’homme et pour l’environnement), tels que certains dérivés de benzophénone notamment la benzophénone 3
  • Les dérivés 1-; 2-; 3 de la benzophénone sont classés perturbateur endocriniens (SIN list REACH, octobre 2016)
  • La benzophénone 3 figure dans la liste des perturbateurs endocriniens potentiels (The Endocrine Disruption Exchange)

3. POSITIONNEMENT DE U

Compte tenu des controverses sanitaires (benzophénone suspectée cancérigène et perturbateur endocrinien) et environnementales (substances persistance avec un impact prouvé sur le blanchissement des coraux de l’oxybenzone) sur le sujet et des attentes des consommateurs, U a engagé une démarche de substitution de la benzophénone et notamment de l’oxybenzone dans les produits capillaires, les produits d'hygiène corporelle et les produits de soin du visage (pour info, il n’y a pas de produits solaires à Marques U). Actuellement il reste de la benzophénone dans les eaux de Cologne U.

4. SUBSTITUTION DE LA BENZOPHÉNONE 3

Dans certains produits, la benzophénone a été substituée par le BENZOTRIAZOLYL DODECYL P-CRESOL. Dans d'autres produits, elle a été supprimée.