PHÉNOXYÉTHANOL

1. QU'EST-CE QUE LE PHÉNOXYÉTHANOL ET QUEL EST SON USAGE ?
 

Le phénoxyéthanol appartient à la famille des éthers de glycol aromatiques.
Il est utilisé pour ses propriétés d'agent de conservation par l’industrie pharmaceutique, détergents et cosmétique (crème, shampoing, lotion, lingette, démaquillant, vaseline et fixateur de parfum) pour des produits destinés à l’adulte ou à l’enfant.
Le phénoxyéthanol serait l’un des conservateurs les plus utilisés (présent dans 50% des produits analysés) dans l’industrie cosmétique seul ou en association avec d’autres conservateurs (ANSM, 2002).

 

 2. QUELLES SONT LES CONTROVERSES ASSOCIÉES ?
 

Les éléments scientifiques confirment certains effets néfastes d’une exposition à haute dose

Allergène reconnu, effets néfastes plus accentués chez les enfants de moins de trois ans :

  • Plusieurs études prouvent ses effets allergènes en cas de contact cutané
  • Puissant allergène (Heidary, 2005)
  • Peut provoquer de l’urticaire ou de l’eczéma chez certaines personnes (INRS, 2010)
  • Ses effets neurotoxiques ont été aussi prouvés lors d’une longue exposition à forte dose (céphalées, perte de mémoires, irritabilité) (INRS, 2008)
  • Le phénoxyéthanol est référencé dans l’Union Européenne comme irritant, toxique pouvant être dangereux pour l’environnement

Danger renforcé pour les enfants de moins de 3 ans :

  • En mai 2012 l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié un rapport concernant le risque lié à l’utilisation du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans à partir des données d’exposition recueillies auprès de l’Industrie cosmétique
  • ANSM recommande de (1) ne pas utiliser de phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés au siège (lingettes par exemple) des enfants de moins de trois ans et de (2) restreindre la concentration de cette substance dans tous les autres types de produits à 0,4 % (au lieu de 1 % actuellement). ANSM n’a pas jugé nécessaire de modifier la valeur de concentration maximale pour les adultes
  • Le CSSC (Comité Scientifique européen pour la Sécurité du Consommateur) a publié son Opinion sur le phénoxyéthanol, qui a été adoptée en mars 2016. Conclusion : ce conservateur est sûr en cosmétique à la concentration maximale actuellement en vigueur, et pour tous les consommateurs, quel que soit leur âge.

Eléments réglementaires : son usage dans les produits cosmétiques est limité dans l’Union européenne

  • Le phénoxyéthanol est autorisé en UE en tant que composant cosmétique mais il est soumis aux restrictions (règlement (CE) 1223/2009) avec une concentration maximale de 1% dans les préparations prêtes à l’emploi.
  • Le phénoxyéthanol n’est pas autorisé en cosmétique biologique (Cosmebio, Nature&Progrès, BDIH, Ecocert, Natrue, Cosmos)
  • Des mesures réglementaires existent à l’étranger : Autorisation restreinte au Japon (concentration maximale dans les cosmétiques) (Japan's Standards Cosmetics)

La controverse sociétale élevée avec une forte défiance des associations et des consommateurs

  • Moins connu du grand public en tant que substance individuelle comparé à d’autres conservateurs tels que les parabènes, son niveau de controverse est tout de même élevé car il appartient à la famille des conservateurs au sens large (ainsi qu’à la famille des éthers de glycol, qui est également considérée comme une famille de substances préoccupantes par le grand public).
  • Sa controverse est notamment liée à sa présence dans les produits pour bébé : les publications sont surtout liées au buzz de novembre 2012 et de février 2016 dénonçant sa présence dans les lingettes pour bébés.
  • Les associations de consommateurs (UFC Que Choisir, 60 millions de consommateurs) dénoncent sa présence dans les produits cosmétiques, jugé comme « conservateur toxique pour le foie et le sang », en pointant du doigt les marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea et Pampers.
  • L’ONG Women in Europe for a Common Future classe le phénoxyéthanol comme ingrédient à risque élevé (Project Nesting, 2016).

 
3. POSITIONNEMENT DE U
 

Compte tenu des attentes des consommateurs, des controverses sanitaires sur le phénoxyéthanol en particulier pour les produits à destination des bébés, U a engagé une démarche de substitution du phénoxyethanol dans les produits cosmétiques et les produits d'entretien.

 
4. SUBSTITUTION DU PHÉNOXYÉTHANOL
 

Aucun produit cosmétique à Marque U ne contient de phénoxyéthanol aujourd'hui. Celui-ci a été remplacé par d'autres conservateurs : le benzoate de sodium ou le sorbate de potassium, deux conservateurs autorisés dans les produits cosmétiques bio.

Une dizaine de références de détergents contiennent encore du phénoxyéthanol, dont quatre en tant que conservateurs d'une matière première. Les détergents hypoallergéniques en contiennent car nous nous interdisons dans ces produits l'utilisation des isothizolinones, qui sont des sensibilisants cutanés et que nous ne parvenons pas pour l'instant à trouver d'autres alternatives.